Logo rk 15

Ronie Kerdano Né en 1973,

À propos de l’artiste

Née à l'ère de Casimir et de Goldorak, Ronie Kerdano a débuté son travail en tant que graphiste publicitaire en agence puis à son compte. Autodidacte, son plaisir permanent de la mise en page et de la composition graphique, l'entraîne dans différents univers allant de la plaquette commerciale à la mise en ambiance de halls d'accueil. Inspirée par la grande richesse des multiples possibilités techniques des nouveaux outils informatiques, elle se détache peu à peu des artifices du monde publicitaire, qui lui ont apporté techniques et rigueur, pour se consacrer à la réalisation de peintures numériques qui lui permettent de retrouver un certain sens du lâcher prise et de plonger ainsi dans un plaisir intense et totalement personnel. Ses peintures numériques sont composées à partir de diverses images, d'empreintes et de matières textiles qu'elle accumule et auxquelles viennent s'ajouter par touches, des lignes typographiques, des contrastes et des motifs obtenus par le dessin vectoriel ou réalisés au crayon mêlant ainsi techniques digitales et techniques traditionnelles. Empirique, le processus créatif de Ronie réside principalement dans l'expérimentation des croisements entre toutes sortes de textures et la recherche de l'équilibre de la composition. Les accidents obtenus par les différentes fusions entre ces matières deviennent alors des aubaines à équilibrer pour réaliser des compositions complexes. Sensible au style tachisme de la peinture abstraite, Ronie aime ajouter des salissures, des coulures ou des projections au visuel obtenu. Des traces comme autant de couches qu’elle superpose les unes aux autres jusqu’à obtenir différentes strates et autant de lectures possibles, multipliant les tentatives jusqu’à atteindre la combinaison parfaite en une résonance esthétique. À la recherche de l'instant surprenant et pénétrant où la toile révèle son âme propre. Laissant son instinct la guider et l'emporter au-delà de la conscience, Ronie crée de petites séries qui sont autant d'univers dans lesquels elle se laisse emportée, absorbée par un monde parallèle dans lequel elle arrête sa course.